Comprendre l’origine et la transformation du pétrole

chimie

Parmi les plus grandes sources d’énergie utilisées sur terre, le pétrole figure sans doute en tête liste. Il s’agit d’une matière qui est la fois chère et très rare. Se pose alors la question, comment se forme le pétrole ? Il s’agit d’un lent processus, découlant essentiellement de la dégradation et de la transformation de certains éléments.

Les bassins sédimentaires, à la base de la naissance du pétrole

C’est au niveau des bassins sédimentaires que prend vie le pétrole à l’origine. Ces bassins abritent des résidus minéraux et organiques qui se forment au bout de plusieurs millions d’années. Le principe est le suivant, la matière organique d’origine animale va produire des hydrocarbures liquides, tandis que les la matière organique d’origine engendrera le plus souvent du gaz. C’est à travers ce dépôt de matière organique que débute la formation du pétrole. Les matières organiques vont ensuite se déposer au fond des océans pour former la « roche mère », dont la présence est indispensable dans le processus de formation du pétrole.

La mutation en hydrocarbures

La matière dure et immobile qu’est la roche mère va dans une seconde étape, prendre la forme d’un liquide visqueux. Pour ce faire, il faudra qu’elle soit exposée à la pression adéquate et à une température suffisamment élevée.
La roche mère prend de plus en plus place dans l’océan au fur et à mesure que le dépôt de sédiments va s’entasser. Le principe est le suivant, plus le pétrole s’enfonce en profondeur, plus la température augmente.

La récupération du pétrole

La troisième et dernière étape consiste en un processus de piège du pétrole. Le pétrole ne se trouve pas toujours forcément au même endroit où il a été formé et a pris vie. Ce liquide plus léger et visqueux produit par la roche mère est enclin à regagner surface, en suivant différentes voies. Cependant, lorsqu’il atteint la surface, l’hydrocarbure a tendance à vite se disperser et à s’oxyder selon la nature de la matière.
C’est alors qu’interviennent les différents instruments pour lui barrer la route, dont le plus utilisé reste le réservoir. Ce réservoir est constitué pour l’essentiel de roches poreuses. Il s’agit de roches dotées des mêmes caractéristiques qu’une éponge, apte à absorber et à conserver le liquide. Le réservoir va permettre d’abriter le pétrole dans les interstices. Le réservoir doit par protégé par une couche imperméable pour ne pas laisser filtrer le pétrole. Au bout de quelques milliers d’années, il sera possible de disposer d’un champ exploitable.